LE BLOG DE MOMINZECITY... DU BONHEUR ET DE LA BIENVEILLANCE

Dans ce blog vous retrouverez :

 

Des récits de vie pour vous rappeler à chaque instant que vous avez votre vie entre vos mains et qu'avec de l'optimisme et une bonne dose de bienveillance, il n'y a pas de raison que vous ne réussissiez pas à trouver l'épanouissement aussi bien personnel que professionnel !

 

Des clichés inspirants qui font du bien, tout simplement !


Vouloir changer sa vie c'est comme maigrir : il n'y a pas de solution miracle !

« Je ne trouve aucun sens dans ce que je fais. »

« J’ai envie d’autre chose. De quoi, je n’en sais rien. »

« Je ne demande pas la lune, juste à être bien dans mes baskets ! »

« Un équilibre de vie ? Mais quel équilibre ? Je passe tellement de temps au boulot que je n’ai le temps de rien. »

 « J’aimerais tellement changer de vie ! »

 « Je sens que je ne suis pas bien, mais que veux-tu que j’y fasse ? Je n’ai pas le choix. »

 

Toutes ces phrases, je les entends régulièrement autour de moi. Qu’il s’agisse de discussions informelles avec des connaissances professionnelles, de petites confidences entre amis ou simplement de propos tenus par de parfaits inconnus parlant entre eux à la terrasse d’un café, juste un peu trop fort pour que cela ne soit pas entendu par les voisins de la table d’à côté, ces phrases sont, fort heureusement, pas – encore – une généralité, mais en tout cas – déjà – une réalité.

Lire la suite 0 commentaires

Mon boss est nul... et j'me soigne...

Trente-quatre ans. C’est l’âge que j’avais lorsque le burn out est venu sonner à ma porte.

Bon, non, ok, c’est vrai, il n’a pas pris la peine de vraiment sonner avant d’entrer. Il a plutôt défoncé la porte, d’un coup d’un seul, comme l’aurait fait un policier de la BAC venant cueillir à l’aube un dealer notoirement renommé. Il m’a plaquée au sol et m’a gardée à vue quelques heures avant de finalement me laisser libre.

Enfin, sous liberté surveillée, des fois que me prenne l’envie de recommencer.

Lire la suite 0 commentaires

Qu'est-ce qu'on attend pour être bien (bordel)?

Hier matin, en parcourant les réseaux sociaux, je suis tombée sur le commentaire d’une personne qui affirmait : « Commencer à vivre, c’est déjà se préparer à mourir. La vie est une maladie sexuellement transmissible. » Oufff, la violence de la phrase, quoi.

Alors oui, je sais, vous allez me dire que sur les réseaux sociaux, on trouve de tout. 

Du lard et du cochon. 

Des torchons et des serviettes. 

Du yin et du yang.  

Lire la suite 0 commentaires

Passer du sentiment d'utilité à celui d'utilisé

Dix-huit ans. C’est l’âge que j’avais lorsque j’ai été envahie par ce sentiment si puissant, jamais ressenti auparavant.

 

Jusque là, j'avais plutôt été habituée à faire les choses parce qu'elles m'étaient imposées et je n'avais tout simplement pas le droit de refuser. A ceux qui pensent le contraire, je vous parlerai un jour de mon père, ce légionnaire.

 

Être valorisée ne faisait pas vraiment partie de mon quotidien, un exigeant et si pesant quotidien dicté par cet immigré italien. Son travail était son unique raison de vivre, du moins tant qu'il n'était pas encore ivre. Et moi, l'enfant, souriante mais triste, résiliente optimiste, je rêvais juste que l'on me dise : "Va, vis, deviens, ose et existe !".

Lire la suite 0 commentaires

"J'peux pas, j'ai réunion!"​ : 3 bonnes raisons de détester les réunions et, à chaque problème, sa solution !

Quelle incroyable aventure que celle passée à exercer en entreprise ! Je le dis souvent, mes vingt années passées en entreprise m’ont permis de rencontrer des personnalités tout simplement exceptionnelles. Parmi le millier de personnes que j’ai pu côtoyer au cours de ces années, l’immense majorité m’a laissé un souvenir extrêmement positif.

Oui, c’est vrai. Pour certains, j’ai en mémoire ces moments passés à s’entraider alors que nous avions à gérer des sujets parfois bien (trop) complexes. Pour d’autres, je me souviens de ces instants de partage. Partage d’informations, partage de connaissances, partage d’expérience. Mais aussi partage de fous rires, de déjeuners sur le pouce, aussi vite avalés que les langues pouvaient se délier lorsque certains sujets étaient abordés (il paraît que Josiane a été vue dans le parking avec Michel ! Quoi, vous aussi, vous le saviez ?!).

Et puis, il faut l’avouer aussi, partage de moments de galère, comme nous pouvions les nommer.

Et c’est drôle, voyez-vous, mais, même si vous – qui êtes en train de lire ces quelques lignes – et moi ne nous connaissons pas forcément et n’avons pas été amenés à travailler ensemble, je suis prête à parier que nous avons en commun un de ces moments de galère récurrents dans une nos journées de travail : les réunions.

Lire la suite 0 commentaires

T’écoutes ce que je te dis ? Mais oui, je t’entends ! 3 heureuses conséquences de l’écoute en entreprise

Avec deux enfants de six ans et demi et cinq ans à la maison, il faut dire ce qui est, les moments en famille ne sont pas de tout repos. Pas toujours facile de pouvoir s’adonner à ses passions lorsque vous avez deux petits lapines Duracell qui vous sollicitent sans cesse.

Un soir où j’étais préoccupée par un dossier important que j’avais à terminer le lendemain et alors que mon aînée me répétait pour la 3ème fois quelque chose, en augmentant de façon croissante le volume de sa voix et en transformant ses beaux yeux bleus en un regard bien sombre au fil de ses tentatives d’attirer mon attention, je l’entendis me dire, furieuse : « Mais mômannnn, tu m’écoutes ?! ». Je répondis alors du tac au tac : « Mais oui chérie, je t’entends ! ».

C’était un fait. J’avais bien entendu qu’elle me parlait. Qu’elle tentait d’avoir un dialogue avec moi. Et tout le problème était là : je l’avais entendue, sans à aucun moment l’écouter.

Voilà ce qui, à l’époque, clochait aussi, pas seulement dans l’entreprise dans laquelle je travaillais, mais dans bon nombre d’organisations. Trop nombreux étaient ceux qui entendaient au lieu d’écouter. Pourtant, ils avaient tous à y gagner à écouter.

Aujourd’hui, je reviens sur 3 heureuses conséquences de l’écoute en entreprise.

 

Lire la suite 0 commentaires

3 bonnes raisons d’oser l’imperfection

L’autre jour, en faisant du tri dans mes papiers – enfin, surtout du classement vertical, disons ce qui est – je suis tombée sur eux. Eux, ce sont ces morceaux de papier qui m’ont replongée plusieurs dizaines d’années en arrière. Enfin, deux ou trois dizaines d’années tout au plus, il ne faut pas exagérer non plus hein, même si mes quarante ans se rapprochent incontestablement. Ces morceaux de papier, ce ne sont ni plus ni moins… que mes bulletins scolaires. 

 

C’est un fait : ma scolarité n’a pas été un parcours parfait malgré certaines facilités. Car oui, elle s’est aussi vue à certains moments chamboulée par des aléas que la vie était venue poser ça et là. Elle démontre autant les difficultés que j’ai pu parfois rencontrer que les capacités que j’ai su développer. Elle est finalement le reflet de ce que je suis : imparfaite. Et c’est tant mieux ! Oui oui, vous avez bien lu : cette imperfection me plaît ! Et, je vais même aller plus loin – folie, quand tu nous tiens –  accepter l’imperfection, son imperfection mais aussi celle de ceux qui nous entourent, est à coup sûr une des clés d’une existence heureuse. 

Voici donc trois bonnes raisons d’oser l’imperfection.

 

Lire la suite 0 commentaires

Tant qu'il y aura du temps...

Manquer de temps.

Perdre son temps.

Ne pas voir le temps passer. 

Autant en emporte le temps.

C’est marrant, parce que s’il y a bien une notion aussi fondamentale qu’immuable, c’est bien le temps. 

Qu’on prenne le temps ou qu’on se presse, le temps défile au fil du temps. Une heure passée est une heure passée.  

Lire la suite 0 commentaires

Après la pluie vient le beau temps: ce burn-out express qui a changé ma vie

On peut parfois penser que ce bien-être au travail dont je parle si souvent n'est qu'une mode que je suis, comme ça, parce que c'est dans l'air du temps et que c'est cool! Pourtant, non. Mon histoire est celle de beaucoup d'autres, qui n'osent pas toujours en parler. Par peur. Par honte. Ou parce qu'ils ne se rendent simplement pas compte qu'ils sont dans cette situation. Mon histoire, aujourd'hui, j'ai pris la décision de la raconter au grand jour. Parce qu'il est important, comme tous ces traumatismes que nous pouvons être amenés à vivre, d'en parler. Pour soi. Et pour les autres...

 

Lire la suite 1 commentaires

La présence de l'avenir

« La vie n’est que le reflet des couleurs qu’on lui donne », disait l’abbé Pierre…

 

Hier soir, comme chaque soir, avant de m’allonger dans mon lit et de fermer mes yeux pour une nuit réparatrice, j’ai poussé cette porte.... Leur porte...

Lire la suite 0 commentaires

KITnDO: le bonheur de partager ses origines

Ceux qui me suivent le savent, pour moi, pas de bonheur sans partage. Partager ses connaissances, ses expériences, ses idées, permet non seulement d'avoir des échanges ultra intéressants et constructifs mais en plus de découvrir par-ci par-là des trésors insoupçonnés, générateurs de bonheur. 

Vous le savez, j'aime partager avec le plus grand nombre les recettes de cuisine qui m'apportent le réconfort, l'apaisement, la douceur sur lesquels je me plais à construire mon quotidien. A travers ces recettes, j'aime parfois partager avec vous... mes origines.

 

Qui n'a jamais été rempli de joie en apercevant sur sa route une échoppe, un magasin, un restaurant lui remémorant en un instant ses plus beaux souvenirs d'enfance? Une vision telle la madeleine de Proust, en quelques secondes des odeurs, des saveurs, de la douceur, des rires, une nostalgie joyeuse faisant revivre dans le présent les meilleurs moments du passé?

 

Lire la suite 0 commentaires

Chief Happiness Officer: semer le bien-être pour que les êtres sèment

- Tu fais quoi toi dans la vie?

- Je suis Office Manager.

- Je crois que je n'ai pas compris...

- Je m'occupe du bien-être des gens de l'entreprise à toute heure. Certains se plaisent même à appeler ça "Responsable du bonheur".

- Arrête donc un peu tes conneries, qu'est-ce que c'est encore que cette trouvaille?

- Et bien aux gens négatifs je livre une merveilleuse bataille.

- Du marketing, rien de plus comme définition!

- Que nenni! Du bien-être, de la joie, de la satisfaction.

- Allez, sérieusement, tu fais quoi comme métier?

- Je fais de la bienveillance une normalité.

- Ah j'ai compris, t'es dans un secte!

- Oh tu plaisantes, j'aime trop la fête!

- Mais le boulot, c'est pas tout rose, tu n'les vois pas, ces gens moroses? On ne leur laisse pas de répit, tout c'qu'on leur d'mande, c'est du profit! Le manager il est à craindre et toi comme moi on est à plaindre! Tu fais comme si tout allait bien, mais de tout ça je ne crois rien! On ne peut plus aller bosser sans avoir peur de s'faire virer. De toute façon c'est sans espoir, ne me raconte donc pas d'histoires. T'es dans un monde de bisounours comme si l'bonheur cotait en Bourse, tu fais semblant d'être joyeuse alors que tu n'peux être qu'anxieuse. On court partout toute la journée et on est loin de se marrer!

- Quoi que t’en dise, j’sais qu’ça t’défrise, j’me plie en quatre pour que les gens au bureau s'éclatent!

  

Voilà. Si Molière était encore en vie aujourd’hui, c’est peut-être ainsi que commencerait l’une de ses pièces. Non pas que la vie soit une comédie de théâtre, mais il est en revanche certain que chaque être humain a entre ses mains l’histoire de sa vie et en tient le rôle principal. 

Lire la suite 4 commentaires

L'optimisme ou la clé du succès

Ah ça y est, encore une qui va nous la jouer bisounours, tout le monde il est gentil, tout le monde il est beau, et bla bla bli, et bla bla bla...

 

Peut-être bien, oui... mais en fait, non.

Tout le monde n'est pas gentil et tout le monde n'est pas beau. Je vous laisse vous placer du côté qui vous plaît, loin de moi l'idée de juger mes lecteurs.

Encore que toi, là, oui toi, avec tes cheveux poivre et sel et tes yeux malicieux, oui toi, lisant ces quelques lignes, ton espresso à la main, littéralement envoûté par mes écrits autant que par ma silhouette de déesse, je dois reconnaître que tu es plutôt pas mal du tout...

Hum hum, ok désolée, je reprends (bah quoi? Y'a pas de honte à rêver que George Clooney admire notre style, ni que l'on est la digne descendante de Gisele Bündchen... après tout, c'est une forme d'optimisme, et n'oubliez pas le titre de mon billet: "L"optimisme ou la clé du succès"... C.Q.F.D.)

 

Trêve de plaisanterie. L'optimisme, qu'est ce que c'est?

Lire la suite 1 commentaires

OurCompany: l'happy appli qui donne le ton!

Social selling, employee advocacy, personnal branding, toutes ces démarches apparues il y a moins de dix ans peuvent faire fleurir votre business, vous permettre d'attirer les meilleurs profils au sein de vos équipes, développer votre e-réputation. 

Pour cela, il faut bien évidemment que vos salariés soient satisfaits de l'entreprise qu'ils représentent et que la Qualité de Vie au Travail ne soit pas uniquement un sujet vaguement abordé par les équipes dirigeantes mais bel et bien un élément fondamental de la politique de Responsabilité Sociétale de l'Entreprise.

 

En effet, inutile d'essayer de cacher la réalité, tout se sait un jour et encore plus à l'ère de l'explosion du numérique et des réseaux sociaux, et ça va peut-être vous sembler bizarre mais moi je pense que c'est tant mieux!

Comme le disait André Gide "C'est souvent lorsqu'elle est le plus désagréable à entendre qu'une vérité est le plus utile à dire". 

Et en matière de bien-être au travail, quel est donc le meilleur indicateur de la santé de l'entreprise que l'avis de ses salariés eux-mêmes? 

 

Partant de cette idée et persuadée qu'une petite révolution est en marche, je suis partie à la recherche dans les dédales d'internet d'une solution synonyme de bienveillance permettant à tout un chacun de s'exprimer librement et ouvertement sur le sujet du bien-être au travail...et j'ai trouvé une pépite... Elle se nomme OurCompany! 

 

Mais alors OurCompany, qu'est ce que c'est?

Lire la suite 0 commentaires

Ma lecture bienveillante du mois de mars 2017: "Mon boss est nul mais je le soigne" de Gaël Chatelain

Qu'on se le dise: Bob, on l'a tous plus ou moins connu. Il se peut même très probablement que l'on soit amené à le côtoyer au moment où j'écris ces lignes.

Parce que Bob est (malheureusement) intemporel.

Parce que Bob est aussi (re-malheureusement) une espèce qui n'est pas - du moins pas encore - en voie de disparition.

Mais Bob, c'est qui?

Lire la suite 1 commentaires

La bienveillance en entreprise, qu'est-ce que c'est? 13 lettres pour 13 principes fondamentaux des âmes bienveillantes!

On entend quotidiennement parler de bienveillance, que ce soit dans la vie professionnelle comme dans la sphère personnelle. Mais la bienveillance, qu'est-ce que c'est?

 

Cette disposition de l'esprit n'est pas un "effet de mode" comme certains peuvent malheureusement le penser.

Nous pouvons prendre pour exemple le philosophe Francis Hutcheson qui au XVIIIème siècle déjà apportait sa définition de la bienveillance, à savoir "une affection qui nous porte à désirer le bonheur de notre prochain".

 

Aujourd'hui, dans une vie professionnelle qui nous demande d'en faire toujours plus et toujours plus vite, il semble difficile de pratiquer la pensée positive. Pourtant, loin d'être un exercice insurmontable, être bienveillant au travail permet d'instaurer un climat agréable et de fédérer les collaborateurs qui se sentent soutenus et considérés, individuellement comme collectivement.

 

Voici donc en 13 lettres ma vision personnelle des principes fondamentaux des âmes bienveillantes en entreprise!

 

Lire la suite 4 commentaires

La flamme et le grain de sable

Une petite flamme, dans le cœur allumée, 

Maintenait dans une vie le bonheur.

Un grain de sable, très malintentionné

Voulu diminuer son ardeur.

Dis donc toi la flamme du bonheur,

Regarde autour de toi. Ignore-tu le malheur?

Voyons, tu persistes à briller

Et un sens à la vie donner

Mais c'est peine perdue, car l'avenir est bien noir.

 

Lire la suite 1 commentaires

Le manager et l'employé

Le manager, dénigrant

Constamment,

Se trouva dans l'embarras

Quand l'employé s'en alla:

Plus un seul petit sursaut

De cet homme pris dans l'étau.

Il alla chercher victime

Dans l'équipe en plein abîme,

La suppliant de traiter

Les dossiers dans sourciller

Jusqu'à la recrue nouvelle.

 

Lire la suite 5 commentaires

Et si je prenais le risque...

- T'as pas peur?

- De quoi?

- D'échouer.

- C'est de continuer qui serait échouer.

- Tu as l'air si sûre de toi...

- Je le suis.

- Et si c'était une erreur?

- Et si ça n'en était pas une?

- Non mais arrête, sois sérieuse une minute.

- Mais je n'ai jamais été aussi sérieuse.

 

Lire la suite 6 commentaires

Bienveillance au travail: petit plaidoyer pour l'écologie professionnelle

Je suis de ces personnes qui pensent que la bienveillance est un élément nécessaire pour un management réussi. Plus que nécessaire, c'est même à mon sens primordial dans toute entreprise avide de croissance.

 

D'aucuns diront que je suis excessive, utopiste, voire même totalement à côté de la plaque. "Toi, tu es trop sensible!". "Non mais vraiment, il faut que tu arrives à cesser de fonctionner à l'affect'". "Le burn-out? Arfff, c'est un effet de mode tu sais!". "La bienveillance? Euh, attends, t'écris ça comment...?"

 

C'est pourtant un fait: chaque homme, chaque femme, constitue un patrimoine. Un patrimoine humain dont il faut prendre soin si l'on veut pouvoir continuer à créer, innover, se développer, tout simplement exister. Il faut le préserver, le valoriser pour pouvoir le léguer à d'autres le temps venu.

Pour ceux qui pourraient en douter, je vais tenter de vous l'imager à ma façon. Petit voyage dans la nature. 

 

Lire la suite 0 commentaires

Repenser son espace de travail, ou comment lier productivité et sérénité!

Aux nostalgiques des bureaux en bois massif et de la moquette gris souris, je suis désolée de vous l'annoncer de but en blanc: ce billet n'a pas pour objectif de faire revivre dans votre espace de travail meubles du passé et déco dépassée. Mais attention, vous auriez tort de ne pas poursuivre la lecture des quelques lignes qui vont suivre!

En effet, à travers cet article, j'ai décidé de vous emmener à la découverte de solutions innovantes pour un nouvel aménagement des espaces de travail.

 

Aujourd'hui, l'organisation du travail a changé, les mentalités ont évolué et un grand nombre d'entreprises ont pris la décision de repenser totalement leurs espaces professionnels afin d'allier ergonomie, praticité et originalité, le tout dans un but bien précis: apporter du bien-être aux employés.

 

Petite sélection personnelle de trois outils ou services à utiliser de toute urgence pour un happy working quotidien!

Lire la suite 1 commentaires

Et le bonheur au travail, si on en parlait?

Selon un sondage IFOP d'avril 2016, nous sommes en France 75% à être heureux au travail. Certains diront que c'est un chiffre honorable pour un peuple représentant aux yeux du monde le pays de la grève. D'autres, comme moi, vous répondront : "Oh la vache! (pour 2017 j'ai promis d'essayer d'arrêter de dire put***, c'est pas facile, mais j'me soigne). 25% des gens sont donc malheureux, ou du moins pas épanouis dans leur job? Mais c'est énorme!!

 

Oui, 25% de personnes insatisfaites, c'est beaucoup. Mais ce constat est-il vraiment étonnant?

Soyons honnêtes/réalistes juste cinq minutes. Combien d'entre vous qui êtes en train de lire mon billet se lèvent tous les matins avec la banane, la frite, la pêche (pour votre santé, mangez 5 fruits et légumes par jour. Quoi? Les frites ce ne sont pas des légumes? Sérieux?) à l'idée d'aller travailler? Combien d'entre vous peuvent affirmer ne pas avoir eu l'idée au cours de l'année 2016 de changer radicalement de vie professionnelle? Hey, j'ai dit soyons honnêtes... il n'y a pas de honte à vouloir aller élever des chèvres dans le Larzac, vendre des paréos sur la plage ou exploiter sur Youtube ses dernières Go-Pro vidéos de balades en vélo. Non, vraiment.

  

Il faut dire que nous avons bien des raisons d'être déçus, mécontents ou au bout du rouleau. Florilège des motifs d'insatisfaction de l'année 2016 (toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite).

Lire la suite 1 commentaires

L'équation du bonheur (amour + boulot + avenir) x volonté = bien-être + envie²

Ça y est, Noël est passé. 

Entre deux parts de rôti de chapon et trois morceaux de bûche, on a rigolé, discuté, profité de ces moments ensemble qui ne sont que bien trop rares et si précieux. 

On a fredonné toute la musique que l'on aime, trinqué aux moments de joie de l'année écoulée, aux bébés qui sont nés et aux belles réussites individuelles ou collectives. On a observé les enfants découvrir avec les yeux brillants de bonheur et d'excitation leurs cadeaux au pied du sapin. On a râlé sur tous les bitoniaux qui les empêchaient de sortir eux-mêmes les jouets des emballages. On a dégainé les tournevis et les piles de toutes sortes. On a déprimé en constatant la montagne de déchets générés par ces foutus emballages. On a bu des coups pour oublier que demain il allait falloir tout ranger et nettoyer.

On a aussi repensé avec le cœur pincé aux instants sombres des mois passés, à ceux qui nous ont quittés et on a prié, chacun à notre manière (moi, en regardant mon Bouddha et en méditant, un verre de Bordeaux à la main), pour que l'avenir soit plus beau, plus doux, ou en tout cas qu'il puisse se rapprocher au mieux de l'idéal de chacun de nous.

Lire la suite 0 commentaires

Oui, être parents, c'est une E-PREU-VE, et je vous le prouve fastoche!

J'adore écrire et raconter, vous commencez à le savoir maintenant à force de suivre mon blog. Mais j'aime aussi lire et découvrir des choses. C'est ainsi qu'au fil de mes pérégrinations virtuelles, je tombe régulièrement sur des articles très instructifs sur des tas de sujets qui m'intéressent.

 

Il en est un auquel je porte un intérêt certain: la parentalité.

J'aime souvent parcourir des billets de blogs de mamans et de papas racontant de façon plus ou moins trash leur réalité (parce que oui, devenir parents, puis être parents, c'est souvent trash. Voire super trash, vous allez voir).

J'y apprends souvent des choses, je pique des astuces, je suis tantôt morte de rire devant leurs anecdotes qui sonnent comme du vécu, tantôt fortement émue par leurs récits de vie qui prennent parfois vraiment aux tripes.

 

Et puis il arrive, pas souvent, mais ça arrive malgré tout, que je me retrouve super énervée après avoir eu le malheur de tomber sur THE article de THE super maman PARFAITE, au quotidien PARFAIT avec ses enfants PARFAITS. Généralement, l'article est évidemment accompagné de THE photo représentant cette vie PARFAITE, retouchée à gros coups de filtres instagram et de photoshop digne des plus grands magazines de mode. Et du coup vous l'aurez deviné, cette photo est forcément PARFAITE comme le reste.

 

Et aujourd'hui, peut-être parce que je suis tombée sur LE billet made in the perfect family of the perfect world de trop, il fallait que je le dise: être parents, c'est loin d'être un conte de fées et les enfants ne pètent pas des paillettes, pas plus que vous vous ne brillez tel un Swarovski dans son écrin. Non, être parents, c'est une E-PREU-VE. Une vraie. Une vie remplie de beaux moments, mais aussi de moments A CHIER. Et même que je peux vous le prouver les doigts dans le nez. C'est parti!

 

Lire la suite 3 commentaires

De l'amour infini contre l'immonde barbarie

2 commentaires

Mais au fait, c'est quoi mon métier déjà??

A l’heure où les vacances ont sonné et où bon nombre de jeunes ont enfin eu la délivrance de savoir si oui ou non ils avaient réussi à obtenir le précieux sésame que représente aux yeux de la société le BAC et devaient être en train de savourer leurs vacances avant de démarrer un nouveau cursus pour certains, d’entrer dans la vie active pour d’autres, moi, mère de famille active, allongée sur mon transat pendant la sieste des Turbulentes, je m’interrogeai (parce que oui, parfois, je suis aussi inactive, c’est vrai. Encore heureux, sinon je me buterais !).

 

Le jour où nos filles seraient en âge de nous poser la question « Papa, maman, c’est quoi votre métier à vous ? », que répondrait-on ?

Lire la suite 1 commentaires

La douceur des baisers salés, la beauté des instants volés

Souvent, même bien trop souvent, je cours. Il court. Elles courent. Nous courons à l’unisson. Nous courons pour tout et rien. N’importe où, ou pour un train.

 

Rarement, même bien trop rarement, je m’évade. Il s’évade. Elles s’évadent. Nous nous évadons à l’unisson. Pour découvrir et profiter. Pour le plaisir ou par nécessité.

 

Aujourd’hui, dans nos vacances si précieuses et tant attendues, de l’évasion. De l’amour. De la complicité. La douceur de la simplicité, du véritable bonheur partagé.

 

Ce matin, Pomme d’Amour et La Sauterelle étaient comme à leur habitude, surexcitées, souriantes, agitées, les Turbulentes.

 

Ce matin, le temps était incertain mais nous étions plein d’entrain.

 

Lire la suite 0 commentaires

Revenir en arrière pour aller de l'avant

Nous sommes certainement nombreux dans ce cas. Quel cas ?

Celui où notre moral tente de se faire la malle.

 

Vous savez, il s’agit de cette période qui peut se produire plusieurs fois par an, par mois voire même par semaine, où tout vous agace. Tout vous chagrine. Tout vous saoule même. Au point que vous n’arrivez même plus à distinguer clairement ce qui est réellement problématique de ce qui n’est que broutille.

 

Moi, lorsque cette période se pointe dans ma vie, c’est juste le grand n’importe quoi.

Lire la suite 1 commentaires

Chef, j'ai un truc à vous dire... Quand Mominzecity part en congé maternité...

Si être enceinte n’est pas une maladie, une grossesse peut parfois réserver des surprises dans le cadre du boulot. Allez, je n’ai pas résisté à l’envie de vous raconter ce qui m’est arrivé et qui doit concerner bon nombre de femmes-mamans-actives , peut-être même vous concerner, vous qui me lisez…

 

Mars 2012, le petit bout de plastique que je tiens entre mes mains est formel : je suis enceinte. Joie, bonheur, des larmes roulent sur nos joues à Tit Cœur et moi. Nous sommes si contents de cette nouvelle… J’ai de la chance, ma grossesse est quasi parfaite : pas de nausées, pas de réactions hormonales démesurées à base de crises de larmes, pas d’envie de fruits de mer en plein milieu de la nuit, juste une fatigue telle que le coucher se fait sur le canapé, vers 19h30 et que la nuit est rythmée par les besoins répétés d’évacuer de ma vessie (oui, je suis d’accord, c’est super joliment dit hein…)

 

Au bureau, tout va plutôt bien. Je suis en forme donc je continue à effectuer mon job d’assistante de direction à un rythme effréné. Les journées sont bien remplies car non seulement il y a le quotidien à gérer, les réunions à préparer, les courriers à rédiger, la facturation des clients à saisir, mais il y a en plus la remplaçante à former. Ce n’est pas une mince affaire que de passer le relais en ayant fait en sorte de ne rien oublier pour que les boss aient l’impression que tout est comme d’habitude une fois que nous aurons quitté momentanément la société pour vêler (ah non, pardon, accoucher).

Lire la suite 1 commentaires

Quand Mominzecity a testé la grosse arnaque du congé parental à temps partiel...

Ahhhh avoir des enfants, ce miracle de la vie. C’est tellement merveilleux d’avoir des enfants. Ca crie, ça rit, ça pleure aussi. Ca

court, ça joue, ça vit surtout.

Quoi de plus normal que de vouloir profiter au maximum de

nos progénitures une fois qu’elles sont venues au monde ?

Pendant ma première grossesse, enceinte de 6 mois de Pomme d’Amour, je me suis renseignée sur les possibilités s’offrant à moi pour profiter au maximum de mon futur ptit bébé.

Je suis une maman active, qui aime sa famille mais qui s’épanouit

aussi dans son travail. Je ne pouvais donc pas imaginer rester H24 et 7J/7 avec ma fille une fois qu’elle serait là. D’un autre côté, je ne voulais en aucun cas privilégier ma vie professionnelle au détriment de ma famille. Le congé parental à temps plein n’allait donc pas être fait pour moi, mais alors qu’en serait-il du congé parental à temps partiel ?

Lire la suite 0 commentaires

Juste une question, mon cher Daesh...

Cher Daesh,

 

Je me permets de t’adresser cette lettre même si j’ai bien

conscience que tu es très occupé et que depuis vendredi tu dois en plus crouler sous les mails de réclamation.

Il faut dire que tes journées ne sont habituellement pas de

tout repos. Entre la contrebande de pétrole, l’apprentissage aux enfants du maniement d’armes de guerre, le viol de femmes, le trafic d’êtres humains, le pillage de sites archéologiques, la production de films de propagande, l’achat d’artillerie lourde et j’en passe, tu ne dois pas voir le temps passer. Je ne te connais pas personnellement mais si je peux me permettre, tu dois quand même avoir un petit côté hyperactif pour oser rajouter à ton planning déjà chargé une prise d’otages dans une salle de concert et plusieurs fusillades simultanées dans mon beau pays qu’est la France. Tu devrais penser à alléger un peu ton emploi du temps. Fais attention, un burn out est vite arrivé.

En même temps, je te dis ça mais c’est vrai que moi aussi je ne m’ennuie pas. Pardonne-moi d’avance si tu te retrouves choqué par mes propos qui vont suivre. Je sais que tu es une âme sensible sur certains sujets, mais je dois par politesse me présenter puisque je m’adresse à toi.

 

Lire la suite 11 commentaires

Est-ce que la conscience s'efface face à la science des cons...?

Vous est-il déjà arrivé de vous retrouver en face d’un con ?

C’est marrant, arrêtez-moi si je me trompe mais j’entends déjà vos réponses à l’unisson : « Ha ha évidemment, quelle question, c’est une espèce tellement répandue que le plus étonnant serait qu’il y ait des gens qui n’en aient jamais croisé ! ».

Et vous avez raison. Bah oui. Si on regarde la définition du Larousse pour le mot "con", on trouve: stupide, imbécile, idiot.

Ce n'est pas très gentil de dire ça mais non moins réaliste, sans pour autant vouloir donner l'impression de se la raconter, nous en sommes entourés.


Lire la suite 4 commentaires

L’habit ne fait pas le moine… un proverbe en voie de disparition ?

Hier, j’ai profité de ma pause déjeuner pour aller faire

quelques emplettes vestimentaires. Un an après avoir repris le travail à la

suite de mon deuxième congé maternité, j’ai enfin retrouvé une taille de « presque

guêpe » et mes pantalons étant ceux que j’avais acheté un mois après avoir

vêlé, ils me faisaient depuis plusieurs semaines un peu ressembler à… rien, en

fait.

En arpentant les rayons à la recherche de quelques pantalons

et jeans sympas, ma petite virée shopping s’est rapidement transformée en

parcours du combattant.

Lire la suite 1 commentaires

Passer son bac et son BTS en même temps, en 4 mois, pour moins de 10€ et à 32 ans, est-ce mission impossible ?

Je n’ai jamais eu l’ambition, ni même simplement l’envie féroce de faire des études. Disons pour être plus précis que le peu de fois où

j’ai approché un métier qui me donnait envie de l’exercer une fois adulte, je me suis rendue compte que les études demandées étaient bien au-dessus de ce que je pouvais me permettre de faire. Graphologue : 5 ans après le bac.

Professeur d’allemand : études + concours.

Magicienne : cursus tellement compliqué que l’on préfère vous dire que ce n’est pas un métier. Quoi ? Bien sûr que c’est un métier magicienne ! Mais si ! Hey ho m’énervez pas sinon j’appelle Copperfield et en moins de temps qu’il n’en faut pour dire tarte aux myrtilles il vous aura fait monter à bord du Titanic et vous serez en

train de de vous envoler vers Mars.

 

Lire la suite 5 commentaires

De la possibilité de concilier vie personnelle et vie professionnelle sans ne négliger ni l'une ni l'autre...et sans péter les plombs

Ca y est, c’est la rentrée. Oh putain, putain, putain. La semaine n’a même pas encore commencé que je suis déjà en mode panique totale avec une seule question qui tourne en boucle dans ma tête : " comment vais-je faire pour tout gérer sans m’écrouler ?"

 

Bon, je tente de sortir de mon état d’hyperventilation et pour cela rien de tel que de commencer par le commencement. Inspire ma fille, expire lentement, ça va bien se passer. T’as réussi à gérer deux accouchements par voie basse en un an et demi, tu vas bien réussir à pondre de bonnes idées pour t’organiser pour l’année.

 

Lire la suite 2 commentaires

Est-ce que l'exercice de la logique peut être compatible avec une pratique extrême du syndicalisme en entreprise?

La semaine dernière, alors que je participais à une réunion d'information et de consultation à l'intérêt certes discutable mais ayant quand même le mérite d'être tenue, (ah oui, pour ceux qui ne le savent pas, je suis, en plus de mes fonctions d'assistante de direction, Secrétaire du CHSCT de l'entreprise qui m'emploie; pour ceux qui ne savent pas ce qu'est le CHSCT dans une société, vous n'avez qu'à chercher!), une phrase à attiré mon attention.

Lire la suite 2 commentaires

11 septembre 2001, la mort en face, la vie en vrai...

11 septembre 2001. Une journée comme toutes les autres.

 

6h30. Je me lève et me prépare pour aller prendre mon poste d'hôtesse. Maquillage, uniforme, café.

 

7h15, direction le bus 95. De place du Palais Royal jusqu'à la Tour Montparnasse. 20 minutes de bus dans les rues d'un Paris pas encore en ébullition. Saint Germain des Prés. La rue de Rennes. La Tour Montparnasse. Cette tour si imposante. Et si fragile à la fois. Quand il fait un sale temps et que le vent souffle un peu trop fort, on la sent bouger. Ça grince. Ça couine. Les visiteurs à l'accueil ne sont pas rassurés et viennent discrètement demander si ces petits bruits sont habituels. Oui messieurs dames ne vous en faites pas, c'est normal. Everything is under control.

 

 

Lire la suite 1 commentaires